Accessibility Page Navigation
Style sheets must be enabled to view this page as it was intended.
The Royal College of Psychiatrists Improving the lives of people with mental illness

 

Information pour la Santé Mentale

La Dépression : les faits essentiels

Depression: key facts

 

Autres information utiles: Les antidépresseurs, La Thérapie Cognitivo-Comportementale

 

 

Introduction

La dépression est très courante : une personne sur cinq se sent déprimé à un moment ou un autre dans leur vie. Il arrive à tout le monde d’être triste de La depressiontemps en temps, mais quand ce sentiment ne disparaît pas après une certaine période, ou la personne ne peut plus bien fonctionner dans la vie quotidienne, on dit que cette personne souffre de dépression.

 

Pourquoi les gens se dépriment-ils?

Souvent il y a une raison précise pour cette dépression, quelquefois non. En générale, il y a plus d’une raison et chaque raison est différente pour chacun. La raison peut paraître évidente -  une rupture  amoureuse, un deuil ou même la naissance d’un enfant  - quelquefois elle est difficile à comprendre. De toute façon, ces sentiments douloureux peuvent être si profonds qu’on a besoin d’aide.

 

Comment se sent-on quand on est déprimé?

La dépression est plus profonde, plus longue et plus désagréable qu’une tristesse passagère que chacun ressent de temps en temps.  Les symptômes peuvent être les suivants :

  • on ne s’intéresse plus à la vie;
  • on a de la difficulté à prendre une décision;
  • on ne peut plus faire face aux problèmes de tous les jours;
  • on se sent épuisé;
  • on est agité et indécis;
  • on perd l’appétit et on maigrit;
  • on a du mal à s’endormir.

Comment puis-je savoir si je suis déprimé?

Souvent les gens ne se rendent pas compte à quel point ils sont déprimés parce que cela arrive petit à petit. Ils essaient de faire face à ces sentiments de dépression par une hyper-activité qui les stressent et les épuisent davantage. Ils souffrent alors de douleurs physiques, de migraines ou d’insomnie. Quelquefois ces symptômes physiques indiquent un début de dépression.

 

Où trouver de l’aide?

Il y a deux sortes de traitements disponibles, l’assistance psychosociale ou les médicaments. Votre médecin généraliste peut vous guider vers le bon traitement.

 

Qu’est–ce que c’est que l’assistance psychosociale?

Il y a plusieurs types de traitement. L’assistance psychosociale vous permet d’exprimer vos émotions à un conseiller professionnel. Votre médecin généraliste connaîtra peut-être quelqu’un avec qui vous pouvez parler.

 

La Thérapie Cognitivo-Comportementale peut aider à surmonter les pensées négatives qui ont pu être la cause de votre dépression.

 

Les thérapies interpersonnelles et dynamiques peuvent aider si vous avez  un problème de communication avec autrui. Si votre problème semble venir du rapport que vous avez avec votre partenaire, un conseiller conjugal pourrait vous aider.

 

Si vous êtes déprimé à cause d’une infirmité ou parce que vous vous occupez d’un parent invalide, un groupe d’entraide peut vous apporter son soutien.

 

Est-ce qu’il y a des inconvénients à ces traitements?

En général ils sont sans risques, mais ils peuvent avoir des effets secondaires. Le fait de parler de certaines choses peut réveiller de mauvais souvenirs du passé et ceux-ci peuvent vous rendre triste ou vous bouleverser.

 

Certaines personnes trouvent  qu’une thérapie peut changer

leur façon de voir les choses et leur rapport  avec leurs amis et leur famille. Ceci peut stresser certains rapports. Il est important  d’avoir entière confiance en votre thérapeute et de vous assurer qu’il a une formation professionnelle.

 

Quels types de médicaments sont efficaces?

En plus de comprimés, il y a un remède alternatif qui s’appelle Millepertuis, disponible dans les pharmacies. Il y a quelques preuves de son efficacité dans les cas de dépression légère ou modérée. Il a l’air de fonctionner de la même façon que certains antidépresseurs, mais avec moins d’effets secondaires. Si vous prenez un autre médicament, vous devez prévenir votre médecin avant de prendre le millepertuis.

 

Les antidépresseurs peuvent être efficaces si votre dépression est  profonde ou de longue durée. Ils peuvent vous aider à vous sentir moins anxieux et à vous débrouiller mieux pour profiter de la vie et résoudre vos problèmes au mieux.

 

Il est important de vous rappeler que vous ne ressentirez pas l’effet des antidépresseurs tout de suite. Souvent vous ne remarquerez pas une amélioration d’humeur avant deux ou trois semaines.

 

Les inconvénients des antidépresseurs ?

Comme tout médicament, les antidépresseurs ont quelques effets secondaires, mais en général ceux-ci sont  légers et ont tendance à disparaître pendant le traitement.

 

Les antidépresseurs plus récents (appelés des inhibiteurs sélectifs  de la recapture de la sérotonine) peuvent vous donner une sensation de nausée au début, et vous faire sentir un peu plus anxieux pendant une courte durée.  Avec les antidépresseurs plus anciens, vous pouvez souffrir d’une bouche sèche ou de constipation. Sauf si les effets secondaires sont très désagréables, votre médecin vous conseillera probablement de continuer le traitement.

 

Il se peut que des symptômes de manque apparaissent si vous arrêtez brusquement de prendre les antidépresseurs – anxiété, diarrhée, rêves impréssionants ou même cauchemars  On peut presque toujours éviter ces symptômes en réduisant la dose avant de l’arrêter complètement.

 

Quel est le meilleur traitement pour moi – l’assistance psychosociale ou les comprimés?

Cela dépend de la façon dont votre dépression s’est développée et de son intensité. Dans l’ensemble, on a trouvé que l’assistance psychosociale est un traitement efficace dans les cas d’une dépression légère ou modérée. On pense que les médicaments ne sont pas utiles dans les cas légers.

 

Si votre dépression est plus grave, vous aurez probablement besoin de prendre des antidépresseurs pour une période de sept à neuf mois.

 

Qu’est-ce qui arrivera si je ne suis pas un traitement?

Quatre personnes sur cinq souffrant de dépression guériront sans assistance, mais ceci peut prendre quatre à six mois ou plus. Il reste une personne sur cinq qui sera toujours déprimée deux ans plus tard et un petit nombre finira par se suicider.

 

Que puis-je faire pour m’aider moi-même?

Expliquer à une personne proche comment vous vous sentez peut vous aider. Décrire plusieurs fois un évènement douloureux en pleurant profondément peut permettre à votre esprit de guérir.

 

Une autre stratégie est de faire quelque chose – sortir vous promener ou pratiquer une autre forme d’exercice physique. Cela vous aidera à rester en forme et, espérons, à dormir mieux. Vous pouvez aussi faire des petits travaux dans la maison pour essayer de ne plus penser aux choses qui vous dépriment.

 

Faites un effort pour bien manger même si vous n’en avez pas envie, et ne buvez pas d’alcool parce que ceci aggrave la dépression même si au début vous ne vous en rendez pas compte.

 

Essayez de ne pas vous énerver si vous n’arrivez pas à vous endormir mais faites quelque chose qui vous détend au lit, par exemple, lisez un livre, regardez la télévision ou écoutez la radio.

 

Si vous pensez connaître la cause de votre dépression, cela peut vous aider de la noter et ensuite de réfléchir sur les possibilités de la résoudre. Choisissez les meilleurs mesures à prendre et essayer de voir si elles marchent.

 

Essayez aussi de rester optimiste. Souvenez-vous que ceci est une maladie très courante et que vous vous en sortirez, probablement plus fort et plus capable de faire face à l’avenir.

 

Comment est-ce que je peux aider quelqu’un qui est déprimé?

Ecoutez-le et essayez de ne pas le juger. Ne lui donnez pas de conseils à moins qu’il ne vous le demande, mais si vous reconnaissez le problème derrière la dépression, vous pouvez travailler avec lui pour essayer de trouver une solution.

 

Passez du temps avec lui, ré-écoutez ses problèmes et encouragez le à continuer ses activités et sa routine quotidienne - tout cela peut l’aider.

 

Si sa dépression semble s’aggraver, encouragez-le à voir son médecin et à accepter et suivre un traitement.


The original leaflet was produced by the Royal College of Psychiatrists' Public Education Editorial Board. Series Editor: Dr Philip Timms.

We are grateful to Mrs Vivian Hart for translating this leaflet.

© Avril 2009. Royal College of Psychiatrists. This leaflet may be downloaded, printed out, photocopied and distributed free of charge as long as the Royal College of Psychiatrists is properly credited and no profit is gained from its use. Permission to reproduce it in any other way must be obtained from the Head of Publications. The College does not allow reposting of its leaflets on other sites, but allows them to be linked to directly.

Charity registration number in England and Wales 228636 and in Scotland (SC038369).

 

Please note that we are unable to offer advice on individual cases. Please see our FAQ for advice on getting help.

feedback form feedback form

Priére de répondre aux questions suivantes et appuyez sur 'envoyer'  avec vos réponses OU envoyer un e-mail à dhart@rcpsych.ac.uk

Sur chaque ligne, cliquez sur la réponse la plus proche de votre réaction au mot figurant à gauche.

Vos réponses nous aideront à créer un dépliant plus utile. Essayez de répondre à chaque question.

 

Ce dépliant est:

Tout à fait d'accord

D'accord

Neutre

Pas d'accord

Pas du tout d'accord

  Tout à fait d'accord Tout à fait d'accord D'accord Neutre Pas d'accord Pas du tout d'accord Pas du tout d'accord
Facile à lire
           
Utile
           
Pas condescendant
           
Bien conçu
           

Est-ce que vous avez regardé ce dépliant parce-que vous êtes (maximim deux catégories):

Group d'age (cochez votre groupe)